Les principaux points à la machine ⋆ Bulles de créativité

Les principaux points à la machine

Après avoir vu les principaux points à la main, nous allons maintenant voir les principaux points à la machine à coudre.

Dans un premier temps, je vais vous expliquer comment démarrer et terminer une couture pour qu’elle soit solide.

Ensuite je vous présenterai les points les plus utiles.

1. Comment démarrer et terminer une couture à la machine

Afin que la couture ne se défasse pas là où l’on l’a démarrée ou terminée, il est important de faire quelques points particuliers respectivement au début et à la fin de la couture. C’est ce qu’on appelle un “point d’arrêt”.

Pour démarrer une couture, il suffit de :

  • faire 3 ou 4 “points avant”,
  • puis 3 ou 4 “points arrières”,
  • puis enfin faire votre couture.

Pour terminer une couture, à la fin de votre couture il suffit de :

  • faire 3 ou 4 “points arrière”,
  • puis 3 ou 4 “points avant”,
  • et enfin couper les fils : votre couture est finie 🙂

Certaines machines ont une fonctionnalité qui fait le démarrage et la fin de la couture à votre place.

Par exemple sur ma machine, il y a une fonctionnalité “point inverse/renfort”.

Lorsqu’elle est activée, cette fonctionnalité :

  • fait automatiquement 3 “points avant”, 3 “points arrière”, 3 “points avant” lorsque je commence ma couture,
  • fait 3 “points arrière”, puis 3 “point avant” lorsque j’appuie sur le bouton permettant de faire le point arrière.

Cette fonctionnalité est très pratique!

Au début, ne connaissant pas encore bien ma machine à coudre, je faisais les démarrage et fin de couture moi-même, et j’oubliais de le faire une fois sur deux ! 🙁

2. Le point droit

Ce point est aussi appelé point de piqûre.

C’est le point de base de la couture. Personnellement c’est le point que j’utilise le plus souvent.

Il permet de coudre pour :

  • assembler des pièces de tissu,
  • faire les surpiqûres,
  • faire un ourlet,
  • bâtir
  • faire des fronces
  • fixer des fermetures à glissières (encore appelées fermetures éclair)

Il est possible de régler la longueur du point.

Remarque : certaines machines proposent également le point droit avec l’aiguille positionnée sur la gauche. Cela est parfois très pratique.

Symbole sur la machine :
une ligne en pointillés :
1 – aiguille positionnée à gauche
2 – aiguille centrée

 

3. Le point zigzag

Ce point est comme son nom l’indique en zigzag et est souvent utilisé sur les bords du tissu pour éviter qu’ils ne s’effilochent.

Il permet de :

  • surfiler les bords du tissu
  • coudre une boutonnière
  • faire des points décoratifs
  • fixer des appliqués

Il est possible de régler aussi bien la longueur que la largeur de point.
Le point zigzag aura un aspect plus ou moins serré en fonction de la longueur que vous aurez choisie. Une petite longueur donnera un aspect serré, une grande longueur donnera un aspect allongé.

Pour surfiler les bords, il est conseillé de faire un point zigzag large et allongé.

En réglant la longueur de point sur une très petite valeur, l’aspect sera très serré, ce qui correspond en fait au point de bourdon.

Symbole sur la machine :

un zigzag

 

4. Le point zigzag triple

Le point zigzag triple est un point zigzag en pointillé.

Ce point est utile pour :

  • Surfiler des tissus moyens ou élastiques
  • Fixer des élastiques
  • Repriser

Symbole sur la machine :

un zigzag en pointillé

 

5. Le point élastique

Le point élastique ressemble à un point en zigzag un peu de travers.

Ce point s’utilise pour :

  • coudre des tissus élastiques, comme le jersey, le lycra,…
  • faire des points décoratifs

Ce point permet au tissu de rester élastique.

Il est conseillé d’utiliser plutôt des aiguilles “spécial jersey” ou “spécial stretch” si possible.

Symbole sur la machine :

une sorte de zigzag  de travers

 

6. Le point de boutonnière

Ce point, comme son nom l’indique, permet de coudre une boutonnière.

Certaine machines le font automatiquement.

Pour les machines qui ne le font pas automatiquement, il est possible d’utiliser le point zigzag très serré en 4 étapes (voir sur l’animation à côté pour mieux comprendre) :

  • tout d’abord : zigzag sur le côté gauche de la boutonnière
  • ensuite : zigzag plus large sur le haut de la boutonnière
  • puis : zigzag sur le côté droit de la boutonnière
  • et enfin : zigzag plus large sur le bas de la boutonnière

Remarque : il faut un pied particulier pour faire les boutonnières.

Symbole sur la machine :

un rectangle fait en zigzag

 

 

Dites moi en commentaires les points que vous avez déjà utilisés et ceux que vous utilisez le plus souvent.

Enjoy !

Cliquer ici pour laisser un commentaire ci-dessous 4 commentaires