A la découverte de la machine à coudre ⋆ Bulles de créativité

A la découverte de la machine à coudre

Vous voilà pour la première fois devant votre machine à coudre, et vous restez perplexe, vous demandant “comment ça marche ?” ou encore “qu’est ce que je fais maintenant ?”. Si vous vous reconnaissez dans cette situation, vous êtes au bon endroit ! 🙂

Je vous propose dans cet article une présentation d’une machine à coudre avec les différentes fonctions qu’elle offre.

Cette présentation se base sur ma machine (il s’agit de la Brother Innovis 10 Anniversary) et certains détails peuvent donc varier selon les marques et les modèles. Mais cela vous permettra d’avoir une vision globale plus claire, je l’espère.

1. Présentation générale de la machine

Voici ma machine à coudre, la Brother Innovis 10 Anniversary. C’est donc sur ce modèle que je base la suite de cet article.

Brother Innovis 10 Anniversary

2. Allumage de la machine

Comme la majorité des appareils électriques, la machine à coudre possède un bouton de mise sous tension.

Sur le côté de la machine, de haut en bas, le bouton de mise sous tension, la prise de branchement de la pédale, la prise du cordon d’alimentation

Une fois que vous avez branché votre machine sur une prise, et appuyé sur le bouton de mise sous tension, une petite lampe ainsi que l’écran de la machine s’allument.

Lampe

Ecran de la machine

3. Bobinage d’une canette

La canette est la petite bobine qui va dans la partie basse de la machine à coudre.

Canettes

La machine propose une fonction qui permet de bobiner la canette, c’est-à-dire enrouler du fil sur la canette.

Sur la photo ci-dessous se trouve ce qui est appelé le bobineur de canette.

Bobineur de canette

Pour le bobinage d’une canette, il vous faut :

  • une canette vide
  • une bobine de fil, c’est de cette bobine que vous allez transférer le fil

Voici les différentes étapes pour bobiner la canette :

  1. Mettez la canette vide sur le bobineur.

    Canette vide sur bobineur

  2. Placez la bobine de fil sur le porte-bobine (la tige sur laquelle se place la bobine) et calez la avec le couvercle de bobine (pièce ronde trouée au centre qu’il faut placer sur le porte-bobine à un ou deux millimètres du bord de la bobine).

    Bobine sur la porte-bobine avec le couvercle de bobine pour la caler

  3. Faites passer le fil selon le schéma indiqué de la bobine jusqu’à la canette.
  4. Faites plusieurs tours autour de la canette avec le fil et couper le fil. 
  5. Poussez le bloc sur lequel est la canette vers la droite, puis appuyez sur le bouton correspondant à la fonction de bobinage.

    Touche Marche/Arrêt

  6. Lorsque la canette est pleine, appuyez à nouveau sur le bouton pour arrêter le bobinage.

    Bobinage de la canette en cours

    Lorsque la canette est presque pleine, sa rotation ralentit jusqu’à s’arrêter, c’est à ce moment-là qu’il faut appuyer sur le bouton d’arrêt

  7. Coupez le fil

Voilà, vous avez bobiné votre canette. 🙂

3. Enfilage de la machine

Voici les différentes étapes pour enfiler la machine :

a. Mise en place de la bobine

Placez la bobine de fil sur le porte-bobine (la tige sur laquelle se place la bobine) et calez la avec le couvercle de bobine (pièce ronde trouée au centre qu’il faut placer sur le porte-bobine à un ou deux millimètres du bord de la bobine).

Placement de la bobine

Voici 2 couvercles de bobine de tailles différentes. La taille du couvercle est à choisir en fonction de la grosseur de la bobine

b. Passage du fil

Prenez le fil de la bobine que vous venez de placer, et suivez les indications fournies soit directement sur la machine, soit dans la notice fournie avec la machine pour faire passer le fil.

c. Enfilage de l’aiguille

Maintenant que le fil a suivi son parcours dans la machine, il faut le faire passer dans le chas de l’aiguille.

Pour enfiler l’aiguille, il faut que celle-ci soit en position haute.

Vous pouvez, si vous êtes habile le faire directement sans aide. Sinon votre machine vous offre peut-être un guide pour le fil qui vous aide à enfiler l’aiguille.

Voici ci-dessous le guide proposé par ma machine :

Voici ce que permet le guide :

Il ne reste plus qu’à tirer sur la petite boucle passé par le chas de l’aiguille pour faire passer le reste du fil.

d. Placement de la canette

Maintenant que la partie haute de la machine est enfilée, passons à la partie basse.

Placez la canette dans son emplacement dans le sens indiqué.

Faites passer le fil en suivant les indications.

Baisser l’aiguille en tenant le fil passant dans l’aiguille.

Remonter l’aiguille en tenant toujours le fil et en le tirant un peu si besoin.

Et voilà, le fil de la canette ressort de la partie basse de la machine en dessous de l’aiguille.

4. Réglage de la tension du fil

En fonction du tissu de votre ouvrage, vous aurez à régler la tension du fil.

Pour cela, il y a une molette à tourner.

Tension du fil réglée au minimum

Tension du fil réglée au maximum

En général, pour un tissu moyen, il faut une tension de 3-4. Plus vous augmentez la valeur, plus le point de couture sera tendu. Plus vous diminuez la valeur, plus le point de couture sera lâche.

N’hésitez pas à faire des tests sur un morceau du tissu que vous allez utiliser pour votre ouvrage, pour vérifier que les points de couture ne sont ni trop tendus ni trop lâches.

5. Couture

Voici les différentes parties utiles de la machine à connaître pour coudre :

a. Le volant

Volant

Le volant permet d’abaisser et relever l’aiguille manuellement.

Cela peut être utile lorsque :

  • l’on souhaite piquer à un endroit bien précis, on abaisse lentement l’aiguille à l’aide du volant, et on peut réajuster le positionnement du tissu si besoin
  • l’on souhaite faire la couture lentement, lorsque l’on débute par exemple, ou lorsque l’on a une partie un peu complexe à coudre

Le volant se tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

b. La sélection du point

Sur la façade de la machine se trouve une présentation des différents points possibles. Les points possibles et la façon dont ils sont présentés changent selon les marques et les modèles.

Sélecteur de point

Pour sélectionner le point souhaité, il suffit de tourner le sélecteur de point sur le point voulu.

Pour plus d’informations sur les différents points, vous pouvez lire cet article.

c. Le réglage du point

Pour un point sélectionné, vous pouvez choisir sa longueur et pour certains sa largeur.

Ecran et boutons pour régler la longueur de point (en haut) et la largeur de point (en bas)

d. Le choix et le placement du pied

Le choix du pied-de-biche (encore appelé pied presseur) se fait en fonction du type de couture que l’on veut faire.

Voici quelques exemples de pied-de-biche:

Pied pour faire les boutonnières

Pied zigzag

Pied pour fermetures à glissière

Pied pour ourlets invisibles

Pied pour boutons

e. Le levier du pied-de-biche

Ce levier permet de relever ou abaisser le pied-de-biche (encore appelé pied-presseur).

Levier du pied-presseur

Levier du pied-presseur, vue arrière de la machine

Pied-presseur relevé

Pied-presseur abaissé

Sur cette photo, le pied-presseur n’est plus accroché à son support. En effet, en appuyant sur le bouton noir qui se trouve sur l’arrière du support (à gauche entouré sur la photo) on peut enlever et remettre un pied-presseur (à l’endroit indiqué par la flèche)

Pour débuter une couture, il faut tout d’abord placer votre tissu de façon à ce que l’aiguille soit au dessus de l’endroit où la couture doit commencer, puis abaisser le pied-presseur pour que le tissu reste en place.

Lorsque la couture est terminée, il faut relever le pied-presseur pour libérer le tissu.

f. La pédale et la touche Marche/Arrêt

Lorsque la pédale est branchée à la machine, elle permet d’effectuer la couture.

Branchement de la pédale (prise blanche)

Pédale

Plus vous appuyez sur la pédale, plus la machine va coudre vite. Si vous appuyez à fond sur la pédale, la vitesse de couture sera la vitesse maximum définie par le bouton de vitesse de couture (voir le paragraphe “vitesse de couture”).

Il est également possible de coudre sans utiliser la pédale. Dans ce cas, il suffit de débrancher la pédale de la machine, et utiliser la touche Marche/Arrêt pour respectivement lancer la couture à la vitesse définie par le bouton de vitesse de couture, et arrêter la couture.

Touche Marche/Arrêt

g. Vitesse de couture

Vous pouvez régler la vitesse de couture grâce à un bouton que vous pouvez faire glisser.

Lorsque la couture est activée par la bouton Marche/Arrêt, la couture s’effectue à la vitesse réglée par ce bouton.

Lorsque la couture est activée par la pédale, la couture s’effectue à la vitesse réglée par l’intensité d’appui sur la pédale, dans la limite de la vitesse maximum réglée par ce bouton.

Sélecteur de vitesse

h. La touche Arrière

La touche Arrière permet de coudre en marche arrière.

Bouton de marche arrière

Lorsque la fonction Renfort est activée, le premier appui sur cette touche permet de faire une point de renfort, les appuis suivants sur cette touche feront simplement des points en marche arrière.

i. La touche Renfort

La touche Renfort permet d’activer la fonctionnalité renfort.

Touche renfort

Lorsque cette fonctionnalité est active, un point d’arrêt est automatiquement effectué au début d’une couture, et également lors de l’appui sur la touche “Arrière” pour terminer une couture.

j. La touche Positionnement aiguille

La touche Positionnement aiguille permet de relever ou d’abaisser l’aiguille.

Touche Positionnement aiguille

Lors de l’appui sur cette touche, si l’aiguille est en position relevée, elle sera alors abaissée, et si elle est en position abaissée, elle sera alors relevée.

Si vous appuyez 2 fois de suite sur ce bouton, vous aurez effectué un point de couture.

Cliquer ici pour laisser un commentaire ci-dessous 6 commentaires