Qu'est-ce qu'une surjeteuse ? ⋆ Bulles de créativité

Qu’est-ce qu’une surjeteuse ?

SurjeteuseVous avez tous et toutes entendu parler de la machine à coudre, et vous savez à quoi elle sert.

Vous avez peut-être également entendu ou vu le mot surjeteuse par ci par là, mais savez-vous ce qu’est cette machine et à quoi elle sert ?

1. Présentation de la surjeteuse

La surjeteuse est une machine qui, par son allure, de loin peut ressembler à une machine à coudre, mais si vous vous approchez d’un peu plus près, vous remarquerez leurs différences.

Voici à quoi ressemble une surjeteuse :

Exemple de surjeteuse

La surjeteuse sert principalement à faire de belles finitions aux allures professionnelles.

En effet, la surjeteuse permet :

  • une coupe nette du bord du tissu
  • un assemblage des pièces
  • un surjet du bord afin qu’il ne s’effiloche pas

A. Similitudes avec la machine à coudre

Comme la machine à coudre, la surjeteuse :

  • s’utilise avec une pédale
  • permet de régler la longueur de point (par une molette)
  • comporte un pied presseur qui se lève et s’abaisse
  • comporte un volant pour faire bouger l’aiguille manuellement
  • utilise du fil
  • peut utiliser 1 ou 2 aiguilles (correspond à l’aiguille simple ou double de la machine à coudre)

B. Spécificités par rapport à la machine à coudre

  • La surjeteuse possède un couteau, ce qui permet de couper bien net le bord du tissu.
  • Pour pouvoir utiliser une surjeteuse, il faut 3 à 5 bobines de fil (4 en général), en fonction du modèle de surjeteuse. Personnellement, ma surjeteuse nécessite 3 ou 4 bobines en fonction du type de surjet souhaité.
  • Pour chaque bobine de fil, une molette permet de régler la tension du fil. Donc pour une surjeteuse à 4 bobines, il y a 4 molettes.
  • La surjeteuse comporte autant de porte-bobines qu’elle peut gérer de bobines (souvent 4)
  • La surjeteuse comporte un guide-fil télescopique. Pour chaque bobine, il y a une sorte de boucle sur ce guide-fil télescopique, par laquelle le fil de la bobine va passer avant d’être enfilé dans la machine. Ce guide-fil permet que les fils des différentes bobines ne s’emmêlent pas

2. Découverte de la surjeteuse

A. Enfilage

Schéma d'enfilage de la surjeteuse

Schéma d’enfilage de la surjeteuse

La réputation des surjeteuses est qu’elles sont difficiles à enfiler.

Lorsque j’ai commandé la mienne, j’avais un peu peur de cette première étape qu’était l’enfilage. Je ne sais pas si c’est le cas sur les autres marques et modèles, mais en la déballant j’ai eu l’agréable surprise de voir qu’elle était déjà enfilée par défaut! 🙂 J’avoue qu’à ce moment-là, ça a été un soulagement de découvrir qu’elle était prête à l’emploi.

Par la suite, j’ai eu à ré-enfiler la machine, et j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois pour bien saisir comment faire et enfin réussir. Heureusement il y a une illustration montrant comment enfiler chaque bobine, et l’ordre dans lequel procéder (oui l’ordre d’enfilage des fils a de l’importance, sinon l’enfilage n’est pas fait correctement). L’enfilage de chaque bobine est représenté par une couleur différente, ce qui facilite la compréhension.

Donc je confirme qu’au début, l’enfilage donne l’impression d’être compliqué, mais avec un peu d’habitude, cela finit par paraître plus facile.

B. Le couteau

Le couteau permet de couper de façon nette le bord du tissu. Cependant, il est possible de ne pas l’utiliser. Pour le désactiver, il faut le mettre dans une position particulière (je vous conseille de voir dans la notice comment procéder).

C. Les types de surjet

a. Surjet 3 fils

Le surjet 3 fils permet de simplement surjeter le bord du tissu.

Pour le surjet 3 fils, il faut bien entendu 3 bobines de fil, et une seule aiguille est nécessaire. En fonction de la largeur du surjet souhaité, il faut utiliser l’aiguille de droite (surjet moins large) ou l’aiguille de gauche (surjet plus large).

De plus, il est conseillé de retirer la 2e aiguille, puisqu’elle ne sert pas. La laisser fera des trous inutiles dans le tissu, ce qui pourrait abîmer le tissu.

b. Surjet 4 fils

Le surjet 4 fils permet de coudre et surjeter le bord du tissu. Cela est donc pratique pour l’assemblage de pièces d’un ouvrage, car la couture et le surjet sont fait en une seule étape.

Pour le surjet 4 fils, il faut bien entendu 4 bobines de fils, et les 2 aiguilles sont nécessaires.

La couture ainsi faite est assez solide.

D. La prise en main

Les premières fois où j’ai utilisé la surjeteuse, j’ai été surprise par la vitesse de la machine !

Je m’attendais à la même vitesse que la machine à coudre, surtout au ralenti. Mais j’ai découvert que le ralenti de la surjeteuse était plus rapide que ce que j’imaginais.

J’avoue qu’au début c’était assez déroutant et ça faisait peur, parce que j’avais l’impression de ne pas maîtriser, que le tissu était englouti par la machine !

J’ai commencé par m’exercer sur des morceaux de tissu, jusqu’à sentir que je commençais à m’habituer, à me sentir plus à l’aise avec cette vitesse.

Je vous conseille de vous exercer également avant de l’utiliser pour la réalisation d’un ouvrage, surtout si vous activez le couteau…

 

Vous en savez maintenant plus sur la surjeteuse. Partagez cet article autour de vous si vous l’avez trouvé utile.

Je vous souhaite une belle journée créative. 🙂

Cliquer ici pour laisser un commentaire ci-dessous 2 commentaires